station de ski gerardmer

L’arnaque à la vosgienne jamais Victor Élie Gros n’aurait pensé en être victime. Il faut dire que cet amoureux de la nature séjourne dans les Vosges au moins deux fois par an, et ce depuis 60 ans ! Oui c’est l’histoire d’un retraité qui vient se ressourcer l’été et l’hiver en marchant sur la route des crêtes ou en nageant la brasse dans le lac de Gérardmer, à l’aube, avant qu’il n’y ait trop de monde.

Quelle mésaventure vécue par Victor Élie Gros

Lorsque l’on passe ses vacances au même endroit depuis des années on peut dire que l’on connaît bien le coin. Victor Élie Gros loue un chalet à Gérardmer, le même depuis 30 ans, il a ses repères, les voisins sont devenus ses amis, ils boivent l’apéro, mangent du bon munster, regardent les feux d’artifices du lac ou de la Mauselaine tous ensembles.

Mais quelle est cette arnaque qui a bouleversé Victor Élie Gros et qui lui a fait tant de mal au plus profond de soi ?

C’est une mésaventure que sans doute bien des touristes ont été victimes, surtout ceux qui aiment faire du ski. Car oui l’arnaque vosgienne reportée par Victor Élie Gros est en rapport avec la station de ski de Gérardmer, mais aussi celle de La Bresse Hohneck ou du Lac Blanc.

victor elie gros

Des milliers de touristes arnaqués par….

Ils sont comme Victor Élie Gros à s’être fait arnaquer par la météo dans les Vosges, par le manque d’enneigement ! Ces vacanciers qui râlent après les commerçants parce qu’il n’y a pas assez de neige, parce qu’il pleut ou qu’il fait trop doux.

L’arnaque à la vosgienne c’est comme cela que Victor l’appelle, une façon à lui de se moquer de tous ces gens qui cherchent des fautifs. C’est vrai que c’est la faute au restaurateur au pied des pistes s’il n’y a pas de neige, sans doute laisse-t-il son four trop souvent ouvert, ça réchauffe l’atmosphère…

Victor Élie Gros arnaque ou pas pense que le monde dans lequel on vit est devenu fou. Le ski dans les Vosges c’est bien, il comprend que les vacanciers qui ont réservé une semaine à Gérardmer sont peuvent être déçus de n’avoir que 3 pistes sur 21 pour skier à Noël en perle des Vosges. Toutefois, ce n’est pas une raison pour être méchant, car oui c’est de la méchanceté gratuite que de s’énerver sur les commerçants géromois ou sur l’automobiliste devant soi qui cherche sa direction. Cela pourrait être bien pire, il pourrait très bien y avoir des bouchons à cause des parisiens qui mettent les chaînes à neige en plein milieu de la route en centre-ville… C’est le folklore et on aime ça lorsque l’on est un tant soi peu philosophe.

L’arnaque à la vosgienne que s’amuse à citer Victor Élie Gros c’est donc cela, un manque de neige que certains touristes n’acceptent pas et en font des tonnes.

Sa réponse est simple : « Il n’y a pas de neige dans les Vosges, partez dans les Alpes ! Moi ici je fais avec ce que me donne la nature, il neige je skie, il fait beau je me balade sur les sentiers de randonnées pédestres, il pleut je lis ou je tricote 🙂  »

L’important finalement pour des vacances réussies ce n’est pas le lieu, mais avec qui vous êtes.

L’arnaque vosgienne vue par Victor Élie Gros est donc un simple coup de gueule contre notre société qui ne prend plus le temps d’apprécier la vie tout simplement et qui pense que la météo ça se commande d’un simple clic. Eh bien non, c’est raté et ce retraité s’en amuse, pas vous ?